loto dispute

Les disputes les plus dingues sur les loteries

Si vous avez un frère ou une sœur, alors vous devez vous rappeler que les parents vous obligeaient de partager vos jouets. Nous ne voulions jamais le faire, mais c’était la règle. Ou en enfance vous assembliez votre argent avec des amis pour acheter des bonbons, puis de diviser le paquet entre vous. Mais tous deviennent compliquer, quand on parle de loterie et des gains importants. Ici nous verront seulement quelques disputes qui se sont déclenchées entre les joueurs dans les syndicats.

Les indemnités de maladie pour un coût de 2.5 millions de dollars

En 2011, Edward Hairston a pris un congé en raison d’un mal de dos pour 3 mois. Avant cela, il était convenu avec les collègues de travail de créer un syndicat pour participer à la loterie Mega Millions en achetant les billets en groupe chaque mois. Edward Hairston n'a pas mis un seul centime pendant ses trois mois (il était nécessaire d’investir seulement $5 par mois). Comme selon la loi de Murphy, pendant que Edward Hairston s’absente, le syndicat gagne à la loterie une grosse somme, et Edward a décidé de réclamer une partie de ce gain.

Cela lui sembler injuste, étant donné qu’il a participé au syndicat pendant 8 ans. Ces collègues ont lui annoncer qu’il était absent et toute au long de son congé de maladie il n’a rien investi, c’est pourquoi il ne peut pas prétendre pour une récompense. Mais, ils ont oublié que dans le syndicat il existe une règle tacite qui dit que si un des membres ne payent pas la cotisation mensuelle à cause d’un arrêt de maladie ou de vacances, alors les autres membres du syndicat devront couvrir ces dépenses.

Le juge a décidé de retirer temporairement le montant total du lot qui est $2.8 millions tant que l’affaire ne sera pas résolue. Actuellement la décision de la cour est inconnue.

7 millions de dollars

Une femme a déposé une demande en justice pour le paiement de 7 millions de dollars, malgré le fait que son syndicat se composait de 7 personnes, a remporté en total 16 millions.

Jeanette French, âgée de 72 ans a dit qu’elle a été un membre du syndicat pendant 9 ans, qu’il a été crée en collaboration avec sept collègues. Comme elle faisait partie du syndicat depuis de nombreuses années, Jeanette a décidé qu’elle a le droit de réclamer la plus grande part. Cette femme a déclaré que ses collègues ont toujours versés $1 pour ceux qui ne pouvaient pas payer pour des raisons financières ou à cause d’absence du joueur. Et justement à cause d’absence au travail elle n’a pas pu verser sa part ce jour-là. Jeanette a également dit à la cour qu’elle a prévenue ses collègues de la volonté de participer au tirage au sort du 15 décembre et que les autres membres ont promis de verser $1 si elle ne sera pas en mesure de payer. 

Le tribunal a accordé au syndicat une somme de $9.254.720, or que le montant pour le quel prétend cette femme est mis de côté jusqu’à la résolution compète du conflit.

En résumant…

Nous ne savions pas ce qui est finalement arrivé aux personnages de ces histoires et leurs argents, mais nous espérons qu’ils recevront leurs parts du gâteau. Imaginez que vous jouez à la loterie depuis un certain nombre d’années et vous versez de l’argent pour ceux qui ne peuvent pas payer. Mais le jour quand vous ne pouvez pas payer pour des diverses raisons votre syndicat gagne… Et les autres membres du groupe vous annonce : « Eh bien, vous n’étiez pas là, alors vous ne pouvez pas prétendre pour la récompense… ». C’est injuste, n’est-ce pas ? Nous vous souhaitons de jamais se retrouver dans une telle situation.